Spectacle Apnée

Apnée 

Docu-fiction théâtral

La mère mange des pâtes avec son fils âgé de 15 ans. Leur déjeuner est interrompu par un appel de la pneumologue. Elle annonce à la mère la nécessité d’envisager à court terme, pour son fils, une double transplantation pulmonaire.
Mais voilà, il n'y a pas d’un côté la vie et de l'autre la maladie. C'est au même endroit, au même moment. Le bac français, la littérature médicale, les vêtements de marque, la relation thérapeutique, les souvenirs de vacances, les rendez-vous à l'hôpital, les incohérences de la relation maternelle, l’effroi, la lucidité.
L’hôpital est-il au service des patients ou inversement ?
A qui appartient la maladie ?
Qui a raison ? Qui a tort ?
Qui décide ?
Que doit-on dire ?
Qu'a-t-on le droit de ne pas dire ?
Comment retenir sa respiration tout en respirant normalement ?


Basé sur une expérience singulière, nécessairement subjective, « Apnée » évoque la vie avec un enfant atteint d'un grave handicap respiratoire, témoigne de la difficulté à faire un choix, et interroge les enjeux de la communication médicale et l’équilibre de la relation thérapeutique.

La mère tente de ne pas céder à la peur, aux gouffres et aux affects. Elle cherche à se faire entendre au milieu d’un amas d’informations médicales et scientifiques et face à une parole institutionnelle univoque. La multiplicité des voix et des espaces narratifs relève donc autant de la réalité que des rouages d’une conscience qui se débat avec elle-même.

La mise en scène s’appuie sur un travail de chœur qui permet de rendre sensible l’intrication de l’émotionnel, du psychique et du mental, et de donner à entendre les injonctions paradoxales qui caractérisent la situation. Ce chœur, dont nous explorons différentes modalités, remplit les fonctions qu’il occupe dans la tragédie, à savoir l’expression de la consolation, mais aussi du sens commun et de la contradiction. Il permet de décentrer la parole, de faire entendre le doute, et de matérialiser la pensée qui s’élabore. Il incarne aussi la société et la possibilité du débat.

 « Apnée » est porté au plateau par 6 actrices. Certaines d’entre elles sont également metteuses en scène ou chorégraphe, mais la direction artistique est collective.

Le spectacle sera conçu de manière à s’adapter à des lieux non équipés, afin de pouvoir être donné entre autres en milieu hospitalier ou universitaire (auditorium, hall, salle de réunion…), ou tout contexte en lien avec le milieu de la santé


Texte Camille Lazare
Proposition collective de Domitille Bioret, Violaine de Carné, Madeleine Mainier, Rachel Mateis, Isabelle Saudubray et Sophie Torresi
Lumière :Véronique Hemberger
Création sonore : Didier Léglise


Production
Cie Josefa – Coproduction Le TIR et la Lyre
Avec le soutien de la Région Hauts-de-France
Avec l’aide du Plateau 31 / Gentilly, de la Chapelle Théâtre / Amiens, du CFPTS / La Filière, de Lilas en scène, du Théâtre de Bligny et de l’Espace Acolet/Noyon.
Merci à Ah LaLa Production